Livraison Gratuite à partir de 196€ d’achat
Remise de 5% sur votre commande à partir de 260€ d’achat
Remise de 10% sur votre commande à partir de 325€ d’achat

ACCUEIL / un principe nouveau pour la science

VITA FONS II est une énergie numineuse qui améliore l’interface entre l’aspect spirituel de tous les êtres et la Perfection incorruptible, intrinsèque (le Noyau Divin) qui est le fondement de toutes créatures. Une fois ceci opéré, l’esprit peut œuvrer en totale harmonie avec la divinité sur laquelle il repose. Ceci, à son tour, permet aux six niveaux d’être instables (le corps, l’âme & l’esprit, ainsi que le cerveau, les émotions & le mental) d’être plus près de ce qu’ils devraient être et de se comporter comme tels.

Étant donné que l’énergie et la matière sont interconvertibles (voir : la théorie de la relativité et l’équation masse/énergie d’Albert Einstein) et que le corps physique possède d’innombrables centres où l’énergie est convertie en matière, il existe d’innombrables points au niveau desquels il est possible d’aider la perfection pré-physique à entrer dans le système de l’Être Total. Il est facile d’amorcer l’amélioration en amenant une énergie numineuse, synergétique, à ces tourbillons d’énergie (nommés “chakras” à la fois par les Hindous et les Occidentaux).

Les téléviseurs peuvent être classés comme étant des appareils électriques. Le pain, un aliment. Les voitures, des véhicules. Mais Vita Fons II ne peut pas être mis dans une catégorie. Il n’y a rien qui lui ressemble : aucune catégorie dans laquelle il puisse entrer. Selon le Dr Alex Forbes, diplômé ès Lettres, Docteur en Médecine (Oxford), Membre de la Royale Académie de Médecine (Londres), ce travail a révélé l’existence d‘“un principe nouveau pour la science”.

Bien que la question de son existence fût soulevée en Chine il y a plus de 2.500 ans, nous traitons ici de quelque chose avec quoi le mental de l’homme n’a jusqu’alors jamais eu à jongler. Par conséquent, toute idée préconçue sur sa nature doit être d’emblée mise de côté.

Étant donné que Vita Fons II repose sur un principe nouveau, il était nécessaire de créer un mot pour le décrire. ‘Homœobiotique’ sembla approprié car Homœo signifie semblable, et Biotique : qui promeut la vie, et le principe dans son entier repose sur la promotion des conditions au sein desquelles la Vie peut s’épanouir en accroissant l’harmonie sur l’ensemble du tout — le corps, l’âme & l’esprit ainsi que le cerveau, les émotions & le mental, de sorte que tous reflètent la perfection du Noyau Divin et œuvrent plus comme ils le devraient.

La seule façon de réaliser ceci est de parfaire l’interface (la frontière commune) entre l’esprit et la perfection éternellement présente de l’intime Noyau Divin, de sorte que tous les aspects des émissions parfaites et numineuses du Noyau soient épousés par l’esprit.

Cette énergie numineuse a été canalisée par Elizabeth Bellhouse.

elizabeth

Comment Elizabeth déboucha-t-elle sur quelque chose de si universellement désirable et acquit-elle la capacité de fabriquer une série de préparations simples et sans danger, encodées de l’énergie numineuse ? Une énergie numineuse qui peut être employée non seulement pour les être humains et les animaux, mais également les végétaux et les minéraux ?

Apparemment, elle est née guérisseuse — en tout cas elle guérissait les gens à l’âge de deux ans (entre autres : elle stoppa l’hémorragie lorsque son père se coupa le poignet avec une hache). La première guérison dont elle puisse se souvenir se produisit alors qu’elle n’avait pas tout à fait quatre ans. Son chaton et celui de sa sœur avaient tous deux absorbé des doses mortelles d’appât empoisonné. Elizabeth soigna son propre chaton qu’elle aimait passionnément — et il vécut. Celui de sa sœur (que personne n’aida) mourut rapidement.

A l’âge de seize ans, alors qu’elle chevauchait sa jument, elle vécut trois expériences simultanées. Premièrement : elle se trouva en la Présence-de-Dieu ; deuxièmement, elle ressentit les conditions du Commencement — le “Jardin d’Eden” ; et troisièmement, elle entra dans une terrible désolation qui actuellement rend infirme le cœur de la Nature.

Le résultat de cette triple expérience fut que la “guérisseuse” présente en elle apparut au premier plan et qu’elle s’engagea à faire ce qu’elle pouvait pour ramener la Nature à son état de joie originel. Ceci se produisit en 1933, bien avant qu’il ne devînt à la mode de se préoccuper de l’état de la Nature. Cette promesse qu’elle fit à Dieu a gouverné la vie d’Elizabeth Bellhouse depuis lors.

A la longue, l’expérience autant que l’étude lui montrèrent que la seule manière de résoudre la terrible désolation et la terrible souffrance de la Nature consistait à aider l’homme à devenir tout ce qu’il devrait et pourrait être. L’opinion qui prévaut actuellement chez ceux qui sont au tout premier rang de la Nouvelle Physique est que la survie de l’homme et de la Nature dépend de la capacité du genre humain d’accroître sa pureté et sa compétence spirituelles. Un tour de force qu’il peut accomplir en accédant à sa propre Perfection intrinsèque, intime et existante — le noyau de divinité qui demeure intimement en lui.

Il y a un élément fondamental concernant la Nature, que l’homme a choisi de dédaigner. Eckhart (très grand mystique) le formula ainsi : ‘Ce vers quoi la Nature tend n’est ni le boire, ni le manger, ni le vêtement, ni le confort, ni quoi que ce soit d’autre dont Dieu soit exclu. Que cela plaise ou non, qu’on le sache ou non, en secret la Nature cherche, traque et tente de découvrir la voie sur laquelle Dieu peut être trouvé’. En d’autres termes : par–dessus toute autre chose, la Nature — toute la Nature : les animaux, les hommes, les minéraux et les végétaux — aspire à retourner à l’état d’existence du Jardin d’Eden habité par Dieu.

Au milieu des années cinquante, Elizabeth se trouva contrainte de confesser à Jésus–Christ son échec manifeste. Pendant vingt–deux ans, elle avait fait de son mieux pour honorer son vœu d’aider la Nature à entrer dans la Joie et l’Accomplissement, et elle n’avait abouti à rien. Elle confessa également à quel point elle désirait qu’une étincelle de l’amour divin du Christ pénétrât et illuminât son cœur — mais dans la même seconde présenta ses excuses pour sa grande présomption. A cet instant même, elle vit son cœur (sous la forme d’une grotte) inondé de lumière. Il lui fut également révélé que si elle éliminait le besoin de diagnostic, le résultat en serait une grande bénédiction pour l’humanité.

En quelques minutes, tout le savoir qu’elle avait acquis sur les vingt-deux années précédentes s’était réorganisé dans son esprit et elle réalisa qu’elle possédait les capacités techniques pour mettre fin au besoin de diagnostic. C’est ainsi que commença son travail original.

La première version de l’œuvre d’Elizabeth Bellhouse rendue disponible fut connue sous le nom d’Exultation de Fleurs. Elle agissait sur le plan psychosomatique et ne nécessitait aucun diagnostic. Puis, au tout début des années 60, Elizabeth trouva qu’elle était à même d’aider l’homme spirituellement et fut convaincue par son époux de proposer Vita Florum en juillet 1963. En 1991, de nouvelles possibilités se firent jour et eurent pour résultat Vita Fons II — dont la diffusion devint générale pour la première fois en 1993.

Les trois séries de préparations d’Elizabeth Bellhouse ont toutes été homœobiotiques, mais alors qu’Exultation de Fleurs et Vita Florum reposaient sur son expérience de retour au Jardin d’Eden, Vita Fons II repose sur l’expérience qu’elle fit d’avancer vers la ‘Cité Sainte’ dans laquelle il n’est aucune ‘nuit’ du mental ni de l’esprit, ‘ni deuil, ni cri, ni souffrance’ (Ap 21 : 4, TOB) — ni maladie, ni manque, ni labeur, ni pleurs.

Comment agit donc Vita Fons II ?

L’Être Total se compose du corps, de l’âme et de l’esprit qui sont reliés par les actions du cerveau, des émotions et du mental. Tous les six sont centrés sur le Divin Noyau d’être, éternellement parfait, dont la Perfection devrait s’écouler à travers l’esprit pour les inonder tous d’énergie promotrice de Joie, de sorte que non seulement (1) les systèmes individuels (corps, âme et esprit) œuvrent sans anicroche, mais (2) les “tissus” qui les relient (cerveau, émotions et mental) œuvrent en parfaite harmonie. Que ce soit chez l’homme, les animaux, les végétaux, ou les minéraux, Vita Fons II aide à accomplir cela.

logoFontVie

Le Noyau Divin élémentaire (la Perfection intrinsèque) reconnaît et promeut un besoin : que la perfection latente de forme et de fonction au sein et sur l’ensemble de chaque aspect de l’Être Total se manifeste.

Une meilleure interaction entre l’esprit et le Noyau Divin aide tous les aspects du Tout à devenir individuellement plus parfaits — en conséquence de quoi ils interagissent tous de manière plus harmonieuse les uns avec les autres. En d’autres termes : chacun des six aspects instables de l’Être Total sans exception tend à accéder à des conditions dans lesquelles la maladie et la douleur ne peuvent plus prospérer. Il s’ensuit que tous les bénéfices tangibles provenant de l’emploi de Vita Fons II ne sont que les effets secondaires de l’amélioration de l’interface entre l’esprit et la divinité élémentaire.

Les effets obtenus par l’emploi de Vita Fons II (la capacité des aspects individuels du Tout de fonctionner de plus en plus harmonieusement et de trouver et poursuivre ‘le chemin sur lequel Dieu peut être trouvé’) sont indispensables pour que l’homme recouvre son potentiel spirituel latent. Il devrait être un ‘Arbre de Vie’ : la source d’un environnement spirituel qui subvienne à tous les besoins de la Nature.

Il est évident qu’aucun agent ayant un tel objet ne peut être développé à partir de l’exploitation et des cruautés sans merci de l’expérimentation animale. Toute chose engendre son semblable. Un agent qui peut être employé en toutes circonstances, qui jamais ne peut nuire, qui renforcera tout effet bénéfique opéré par des médicaments et des traitements, qui peut être employé pour le bénéfice de tout type d’être vivant, ne peut avoir le moindre lien avec la cruauté et l’exploitation.

Par sa nature même, Vita Fons II peut être utilisé sans aucun danger en toutes circonstances, et un surdosage est clairement impossible. Vous ne pouvez pas avoir trop d’Harmonie, de Joie, d’Accomplissement ou de Perfection.

Il n’induit pas d’accoutumance, par conséquent, si l’on désire le prendre régulièrement, l’emploi de Vita Fons II peut rentrer dans les habitudes quotidiennes de chacun. Chacun est libre, bien entendu, de n’avoir recours à lui qu’en cas de crise. Mais s’il y a une crise de quelque sorte que ce soit — afin de maintenir les moyens de communication avec le Noyau Divin (la Perfection intrinsèque) pleinement ouverts, ou aussi pleinement utilisables que possible — son emploi devrait être accru.

Il nous est souvent demandé en combien de temps l’amélioration peut être espérée. Cette question semble toujours faire référence à l’amélioration physique et omet le fait que Vita Fons II s’attache à créer un environnement au sein duquel chaque partie et chaque fonction de l’Etre Total puissent exister et agir en proportion avec tout le reste. Pour ce faire, il peut être nécessaire d’éliminer la douleur ou la maladie parce qu’elles sont un obstacle au développement spirituel : un obstacle à la découverte du chemin qui mène à Dieu. D’un autre côté, la douleur et la maladie peuvent avoir quelque chose à enseigner. La vitesse à laquelle l’utilisateur vient à bout de ses excès, imperfections et manquements émotionnels, physiques et spirituels dépendra de ces facteurs. Elle dépendra également de l’esprit dans lequel les produits sont employés, et/ou fournis à celui qui souffre (de l’à-propos ou non de leur emploi). Leur effet peut fort bien être miraculeux et ouvrir le mental à des possibilités qu’il n’avait jamais envisagées auparavant. Mais l’amélioration peut se prolonger fort longtemps — ou même se révéler impossible — chez ceux qui, à la base, ne veulent pas guérir. Ce désir peut résider au–dessous de la conscience superficielle chez certains, mais d’autres peuvent se délecter à exploiter soit la bonne nature de ceux qui s’occupent d’eux, soit les bénéfices sociaux émanant des sources gouvernementales. Les gens qui s’occupent de telles personnes peuvent fort bien trouver que, si eux-mêmes emploient les produits, leur compréhension de la situation, et leur aptitude subséquente à y faire face et contribuer de leur aide — à la supporter — se trouvent améliorées.

Nous avons commencé en disant que Vita Fons II repose sur un principe qui est nouveau pour la science. Ceci est vrai à la fois de la science orientale et de la science occidentale, mais les Chinois ont un point de vue sur les agents phytothérapeutiques qui est très différent du point de vue occidental orthodoxe et qui, dans une certaine mesure, concorde avec l’approche homœobiotique par opposition à l’approche Allopathique et/ou Homœopathique — qui toutes deux combattent la maladie, la douleur et le dysfonctionnement.

Les Chinois nomment tout agent qui traite uniquement des spécificités, agent ‘inférieur’. Les agents qui renforcent les fonctions organiques, ils les considèrent comme des agents ‘intermédiaires’. Les agents ‘supérieurs’ sont des panacées qui nourrissent le système de défense de l’organisme, lui permettant de maintenir des conditions aux sein desquelles ses fonctions peuvent agir sans effort. (Si les fonctions organiques ne présentent aucun trouble, elles maintiennent les parties du corps en bonne santé; par exemple elles rendent aisés la digestion des aliments, la cicatrisation des plaies, le débit sanguin.)

Bien qu’aucune de ces catégories de la classification (chinoise) ne puisse inclure Vita Fons II, elles montrent bien l’existence d’un mode de pensée qui s’approche plus du nôtre que ne le fait l’orthodoxie occidentale. A l’exception des quelques agents ‘inférieurs’ qu’ils puissent utiliser, tandis que les Chinois visent à compenser les déficiences des fonctions organiques et améliorer, par exemple, le mécanisme de défense dans son ensemble, Vita Fons II vise à fournir à l’Être Total la seule chose dont il ait besoin pour lui permettre de fonctionner parfaitement : la Conscience de la voie qui mène à Dieu.

chakras

Le principe sur lequel fonctionne Vita Fons II n’a rien de commun avec le principe allopathique qui sous–tend la science médicale occidentale et il agit au sein de sphères qui sont extérieures au domaine de la science médicale : (1) le spirituel et le numineux et (2) il vise à fournir un environnement spirituel qui réponde au Besoin qu’a la Nature de trouver la voie qui mène à Dieu.

Les scientifiques modernes, à la pointe et tournés vers l’avenir, sont en train d’en venir à la conclusion que la solution aux problèmes que nous affrontons aujourd’hui — l’effondrement de l’écosystème et la maladie à une échelle méga-épidémique — doit être spirituelle dans sa nature, et de nombreuses similitudes entre les découvertes de la Nouvelle Physique, du Bouddhisme et de l’Hindouisme ont fait l’objet d’une publicité considérable.

En tenant compte de la diversité des rehaussements qui peuvent être obtenus grâce à l’emploi de Vita Fons II, non seulement en ce qui concerne les besoins de l’homme, mais également en ce qui concerne les besoins désespérés des animaux, des végétaux et des minéraux, il se peut que Vita Fons II puisse compenser les insuffisances responsables de nos problèmes actuels.

Pour que l’homme emploie cet agent de guérison spirituelle le plus avantageusement possible, il lui suffit d’appliquer le produit approprié sur toutes les zones où l’insuffisance spirituelle est introduite par le biais d’un dysfonctionnement chakranique (c’est à dire sur des zones qui fonctionnent mal, ou qui occasionnent de la douleur ou une gêne) et sur le nombril, le plexus solaire, le cœur, le front et le sommet de la tête (voir schéma). Ces chakras ‘principaux’ non seulement gouvernent la conversion d’énergie en matière, mais exercent également une grande influence sur l’esprit, le cerveau, les émotions et le mental. Nous recommandons des doses orales également parce qu’elles mettent Vita Fons II en contact avec la myriade de centres énergétiques présents au sein de l’organisme.

L’effet Vita Fons II est tellement fondamental qu’il profite à tous les types de créatures vivantes.

Il convient de l’employer exactement de la même manière pour les animaux que pour l’homme, mais en quantités moindres car leur insuffisance est une insuffisance secondaire — l’homme est à l’origine de toute l’insuffisance au sein de la création.

Pour une facilité d’application sur les végétaux et les minéraux, nous proposons Vita Fons II sous diverses formes : Poudre Foliaire, Spray Foliaire, Poudre Rhizogène, Enrobage pour Semences et Conditionneur de Sols. Il est appliqué directement sur les végétaux, les sols, les cristaux, etc. pour les aider à être et devenir plus proches de leur moi idéal.
Vita Fons II ne peut pas remplacer une bonne alimentation ou un exercice suffisant, ni, lors d’une maladie, des soins corrects et attentifs ; pas plus qu’il ne peut remplacer un bon mode de jardinage, d’horticulture ou d’agriculture ; mais, employé en conjonction avec l’agriculture biologique, il peut faire beaucoup plus qu’aider à inverser la baisse de la fertilité des sols ou qu’accroître la résistance des cultures et des animaux aux maladies.
Des produits encodés avec cet agent de rehaussement spirituel — cette aide pour se reconnecter avec la Perfection éternellement présente au cœur même de tous les êtres vivants — sont disponibles auprès de Font~Vie. Les Produits n’ont aucune propriété médicinale — quel médicament accroît les rendements et la fertilité des sols ?

Ces produits ont un seul effet : ils renforcent l’interface entre l’aspect spirituel de l’Etre Total et son Noyau Divin existant et éternellement parfait, de sorte que toutes ses fonctions et tous ses éléments soient en mesure de témoigner de la Perfection dont ils émanent.

© Vita Fons II Limited, 1998.

Created and DesignedBy Dev'Trotter© Copyright All right reserved 2020